YORKSHIRE TERRIER.


Standard F.C.I. N°86 / 28.11.2003 / F

TRADUCTION : Prof. Raymond Triquet.
ORIGINE : Grande Bretagne.
DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D’ORIGINE EN VIGUEUR :
29.10.2003.
UTILISATION : Terrier de compagnie.
CLASSIFICATION F.C.I. : Groupe 3 Terriers.
Section 4 Terriers d’agrément.
Sans épreuve de travail.

Le Yorkshire  Terrier
ASPECT GENERAL : Chien à poil long ; le poil pend parfaitement droit
et de façon égale de chaque côté, partagé par une raie qui s’étend du
nez à l’extrémité de la queue. Très compact et net dans ses lignes, il
se tient très droit, ce qui lui donne l’air important. L’ensemble de ses
formes donne l’impression d’un corps vigoureux et bien proportionné.
COMPORTEMENT / CARACTERE : Terrier de compagnie actif et
intelligent. Plein d’entrain, d’un naturel égal.
TETE
REGION CRANIENNE :
Crâne : Plutôt petit et plat, n’étant ni proéminent, ni rond.
REGION FACIALE :
- Truffe : Noire.
- Museau : Pas trop long.
Mâchoires/dents : Articulé en ciseaux parfait, régulier et complet, c’està-
dire que les incisives supérieures recouvrent les inférieures dans un
contact étroit et sont implantées bien d’équerre par rapport aux
mâchoires. Les dents sont bien disposées et les mâchoires sont
d’égale longueur.
- Yeux : De dimensions moyennes, foncés, étincelants ; ils expriment
une vive intelligence ; ils sont disposés de façon à regarder droit
devant. Ils ne sont pas proéminents. Le bord des paupières est foncé.
Oreilles : Petites, en forme de V, portées droites, pas trop écartées,
couvertes d’un poil court ; leur couleur est d’un fauve soutenu et
intense.
- Cou : De bonne longueur.
- Corps : Compact.
- Dos : Droit.
- Rein : Bien soutenu.
- Côtes : Modérément cintrées.
- Queue : La coutume est d’écourter la queue.
- Queue coupée : Longueur moyenne ; elle porte un poil abondant,
d’un bleu plus foncé que sur le reste du corps, surtout à
l’extrémité. La queue est portée un peu plus haut que la ligne du
dos.
- Queue non coupée : Poil abondant, d’un bleu plus foncé que sur
le reste du corps, surtout à l’extrémité. La queue est portée un
peu plus haut que la ligne du dos. Aussi droite que possible. Sa
longueur participe à l’équilibre des formes.
MEMBRES
MEMBRES ANTERIEURS : Membres droits, bien couverts d’un poil
fauve doré intense qui est un petit peu plus clair à l’extrémité qu’à la
racine et qui ne s’étend pas plus haut que le coude sur les antérieurs.
Epaules : Bien obliques.
MEMBRES POSTERIEURS : Les membres postérieurs sont
parfaitement droits quand ils sont vus de derrière. Le grasset est
modérément angulé. Ils sont bien couverts d’un poil fauve doré intense
qui est quelques tons plus clair à l’extrémité qu’à la racine et qui ne
s’étend pas plus haut que le grasset, sur les postérieurs.
PIEDS : Ronds. Les ongles sont noirs.
ALLURES : Allures dégagées avec une bonne impulsion. Antérieurs et
postérieurs se portent droit devant. En action, la ligne du dessus reste
bien droite.
ROBE
- POIL : Sur le corps, le poil est de longueur modérée, parfaitement droit
(et non ondulé), luisant, de texture fine et soyeuse et non laineux. La
garniture en tête est longue, d’un fauve doré intense, de couleur plus
soutenue sur les côtés de la tête, à la base des oreilles et sur le
museau où le poil doit être très long. La couleur fauve de la tête ne
doit pas s’étendre jusqu’au cou. Absolument aucun poil sombre ou
charbonné ne doit se mêler au poil fauve.
- COULEUR : Bleu acier foncé ( et non bleu argenté), s’étendant de
l’occiput à la naissance de la queue, jamais mêlé de poils fauves,
bronze ou foncés. Sur le poitrail le poil est d’un fauve intense et
brillant. Tous les poils fauves sont plus foncés à la racine qu’au milieu
et ils deviennent encore plus clairs à l’extrémité.
POIDS : Jusqu'à 3,1 kg (7 livres anglaises).
- DEFAUTS : Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré
comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.
Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d’ordre
physique ou comportemental sera disqualifié.
N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d’aspect normal
complètement descendus dans le scrotum.
Ce standard modifié entre en vigueur à partir d’avril 2004.